dsc_0385

Demi-finale du Trophée du maître d’hôtel : 19 candidats en lice

Paris (75) C’est le Lycée Albert de Mun à Paris qui a accueilli la demi-finale du premier Trophée du maître d’hôtel et ses 19 candidats. 5 épreuves à l’issue desquelles il n’en restera que 6.

Les candidats, les membres du jury et de l’organisation avec les élèves du Lycée Albert de Mun qui ont prêté main forte.

http://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/restauration/2016-10/Demi-finale-du-Trophee-du-maitre-d-hotel-19-candidats-sur-la-sellette.htm

107 candidatures ont été évaluées par le comité d’organisation de l’association Service à la Française, présidée par Denis Férault (MOF). Ce tout nouveau concours dédié aux maîtres d’hôtel a rencontré d’emblée son public. Seuls 19 d’entre eux ont été sélectionnés pour faire leurs preuves devant un jury de très haut niveau réuni au Lycée parisien Albert de Mun. Cinq épreuves les attendaient. Les candidats ont entamé leur parcours par un diaporama avec des questions de culture générale liées à la restauration. « C’est l’épreuve qui m’a semblé la plus difficile, témoigne Mickael Piault, de la Brasserie des Haras à Strasbourg. D’abord parce que c’est elle qui lance le concours et qu’on est seul face à soi-même. Il faut reconnaître par exemple des maîtres d’hôtel et savoir à quel chef il est associé. Il faut être pointu sur la théorie ». Pour l’atelier de découpe d’un lapin rôti entier, service et présentation d’une assiette avec garniture et saucière, les candidats avaient reçu trois semaines avant le concours une vidéo dont ils devaient s’inspirer : la découpe du lapin entier menée par Esteban Valle (Domaine de Châteauvieux). L’atelier 3 correspondait à une épreuve olfactive, dégustation et présentation d’un vin aux collaborateurs. « J’appréhendais cette épreuve vu le volume de connaissances que cela représente. De plus, chez nous, au Pavillon Ledoyen, nous avons une équipe de sommeliers et au quotidien, je ne prête pas beaucoup d’attention à leur partie. Je vais me rapprocher d’eux et c’est ce que je conseillerai aux futurs candidats », dit Pierre Bonnefond. L’atelier 4 mettait les candidats en situation de conversation avec des clients sur le thème « les Arts de la table et Art de vivre à la française » (10 minutes). Pour finir, l’atelier 5, intitulé « le Maître d’hôtel, savoir-être et transmission, épreuve orale » leur permettait de démontrer leur professionnalisme et leur charisme. Les 19 candidats doivent maintenant faire preuve d’un peu de patience : les noms des 6 finalistes seront dévoilés vendredi 7 octobre. Ils pourront alors se préparer pour la grande finale, le 21 janvier 2017 à Lyon, dans le cadre du Sirha. 

Les candidats
Les 19 candidats 

Alessio Risso (39 ans), premier maître d’hôtel au Beau Rivage à Neuchâtel (SUISSE) ;

Kévin Prouvé (28 ans), directeur de restaurant aux Reflets par Pierre Gagnaire – Intercontinental Hotel – Dubai Festival city (DUBAI) ;

Jerôme Heller (28 ans), maître d’hôtel/sommelier au Restaurant Le Sélys à Liège (BELGIQUE) ;

Eric Merlet (48 ans), maître d’hôtel au Hôtel Ritz Paris (FRANCE) ;

Jonathan Brunet (33 ans), maître d’hôtel au Peninsula Paris (FRANCE) ;

François Calvez (32 ans), premier maître d’hôtel/sommelier à l’Hôtel Les Bories à Gordes (FRANCE) ;

Sébastien Subtil (28 ans), chef de rang au Restaurant Pierre Gagnaire à Paris (FRANCE) ;

Geoffrey Gendarme (25 ans), maître d’hôtel au Domaine des Crayères Restaurant Le Parc à Reims (FRANCE) ;

Guillaume Bonnard (28 ans), assistant maître d’hôtel à La Côte Saint Jacques à Joigny (FRANCE) ;

Guillaume Robert (29 ans), directeur du restaurant à Le Café Noir à Rennes (FRANCE) ;

Mickael Piault (29 ans), chef de rang à la Brasserie Les Haras à Strasbourg (FRANCE) ;

Elsa Jeanvoine (29 ans), responsable de salle à l’Auberge de la Poutre à Bonlieu (FRANCE) ;

Jérémy Clavel (35 ans), maître d’hôtel au Restaurant Régis et Jacques Marcon à Saint Bonnet Le Froid (FRANCE) ;

Arnaud Enjalbert (32 ans), maître d’hôtel à Le prince Noir par Vivien Durand à Bordeaux (FRANCE) ;

Paul Dalrymple (48 ans), maître d’hôtel à L’Institut Restaurant Bellecour, Lyon (FRANCE) ;

Pierre Bonnefond (27 ans), maître d’hôtel à Alléno Paris – Pavillon Ledoyen (FRANCE) ;

Sébastien Rival (36 ans), directeur associé à l’Atelier Vivanda (FRANCE) ;

Louis Pouvesle (26 ans), chef de rang au Domaine de Châteauvieux (SUISSE) ;

Tony Fontaine (32 ans), maître d’hôtel au Restaurant Laurent à Paris (FRANCE).

Les membres du jury

Co-présidents : François Pipala (Auberge du Pont de Collonges) et Philippe Bourguignon (Laurent Paris)

Atelier de découpe du lapin entier :

Référent : Hervé Parmentier (Restaurant Pierre Gagnaire, Paris)

Jurés : Éric Rousseau (Relais Bernard Loiseau, Saulieu), Yohan Jossier (Grand Restaurant Jean-François Piège), Stéphane Guenaud (Palais de l’Élysée), Joaquim Braz (Groupe Frères Blanc), Flavien Develet (Le Grand Véfour), Joseph Desseprix (Shangri-La Paris), Céline de Labrousse (Château Cordeillan-Bages), Simon Peskine (Hôtel Édouard 7)

Atelier Sommellerie :

Référents : Antoine Petrus (Le Clarence) et Philippe Rispal (Institut Paul Bocuse)

Jurés : Didier Bureau (Duval-Leroy), Alexandre Lechat (Vranken Pommery), Tony Moinereau (Billecart-Salmon)

Atelier d’anglais :

Référent : Stéphane Trapier (La Tour d’Argent)

Jurés : Grant Symons (photographe), Régis Grand (Bonnet), Pascal D’Halluin (Faïencerie de Gien)

Atelier savoir-être et transmission :

Référent : Denis Courtiade (Hôtel Plaza Athénée)

Jurés : Jean-Marie Ancher (Taillevent Paris), Caroline Bordes (Christofle), Sophie Perrault, Jacques Henry Backhaus (Brasserie 1806, Düsseldorf), David Burnel (Pillivuyt), Claire Sonnet (Hôtel Plaza Athénée), Pascal Olive (Ministère de la Justice)

dsc_0486

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.