Corentin Gallene

Corentin Gallene

Directeur de Salle à la Maison d’à Côté, Montlivault

Mon parcours est un peu atypique car je n’ai pas fait d’école hôtelière, j’ai un baccalauréat général et je me suis ensuite orienté vers le milieu du sport. J’ai obtenu une licence STAPS option management du sport et commencé un Master en école de commerce. Néanmoins je   suis rendu compte que je prenais plus de plaisir à travailler le soir en tant que serveur plutôt que de suivre mon cursus scolaire. J’ai donc tout naturellement décidé d’arrêter ce Master pour me consacrer pleinement à la restauration, le service et la gastronomie.

C’est la meilleure décision de ma vie professionnelle car j’exerce enfin ma passion. Cela illustre bien la citation de Confucius « Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie »

Dès lors, les différents postes que j’ai pu occuper m’ont permis d’améliorer mes compétences pratiques et théoriques. J’ai débuté en brasserie traditionnelle, puis en brasserie de luxe, ensuite dans le bistrot à viande d’un chef étoilé, ou encore dans un Palace pour finalement me tourner vers les restaurants étoilés.

Pour autant, je ne me considère pas comme autodidacte car j’ai appris de chacun de mes directeurs et responsables d’établissements. Ne pas avoir poursuivi le cursus hôtelier classique, a exacerbé ma motivation, ma volonté et ma rigueur pour évoluer et réussir dans le métier que j’ai choisi.

Pour valider mon parcours et mesurer le chemin parcouru j’ai décidé en 2020 de m’inscrire à la 3ème édition du Trophée du Maître d’Hôtel, j’ai remporté ce concours qui s’est tenu le 25 Septembre dernier au Sirha à Lyon.
Pour continuer sur cette lancée je me suis inscrit au concours « un des meilleurs ouvriers de France » classe Maître d’Hôtel, du service et des arts de la table qui se déroulera en 2022.

Je suis à présent Directeur de Salle à la Maison d’à Côté, 2 étoiles au Guide Michelin du chef Christophe Hay et nous préparons la future ouverture du projet Fleur de Loire à Blois.

Ce que j’aime le plus dans mon métier de maître d’hôtel c’est de faire voyager nos clients à travers nos plats en leur expliquant leurs histoires, leurs origines, tout ce que le chef a voulu exprimer et transmettre comme émotions dans ses créations. Faire passer un moment hors du temps à nos clients et les faire repartir avec le sourire de notre établissement est une satisfaction ultime.

Pour moi la qualité primordiale d’un bon maître d’hôtel, est d’être serviable, au sens noble du terme, c’est-à-dire quelqu’un de bon, dévoué, bienveillant, attentif et aimable et qui anticipe les besoins, souhaits et désirs des clients qu’il reçoit. L’adjectif serviable est souvent galvaudé aujourd’hui alors qu’au contraire rendre service devrait être une qualité mise en avant dans notre société.